Sous le capot

 avec Michal Hajduk

Il fait froid et nous nous arrêtons dans un garage à Rzeszow, en Pologne. Nous commençons à discuter avec Michal Hajduk chez PPKS MAN, un revendeur agréé de camions MAN. Michal est un conseiller technique âgé de 34 ans qui compte 8 années d'expérience dans le secteur. Lors de son temps libre, il aime restaurer les véhicules plus anciens.

Pourquoi avez-vous commencé à restaurer les vieux véhicules ?

Il y a beaucoup de raisons, mais je pense que les vieilles voitures ont une âme. Chacune d’elle a sa propre histoire, avec des bons et des mauvais moments dans son passé. L'occasion de les ramener à la vie est fascinante et enrichissante. Lorsque le projet est terminé et que je réalise le premier essai, tout peut arriver ! C'est le défi des vieilles voitures et je le trouve très excitant.

michal-hajduk-close-up

Lorsque vous restaurez une voiture, vous reposez-vous et trouvez-vous une chance de vous ressourcer dans une vie aussi remplie ?

Je pense que vous devez faire preuve de bonne humeur et avoir le bon esprit pour un tel travail. Au cours de la majeure partie du projet, je suis détendu et j’aime travailler avec de vrais véhicules, pas comme les voitures en plastique d’aujourd’hui. Parfois, cependant, cela peut devenir un véritable cauchemar lorsque vous échouez à de maintes occasions. Je prends habituellement une pause dans mon projet de restauration et j'y reviens lorsque mon inspiration me revient.

Envisagez-vous de changer de carrière ? Pourquoi ?

J'ai commencé ma formation en marketing en tant que conseiller technique à la clientèle pour MAN. Au cours de mon temps libre, je suis mécanicien et peintre en laque. À l'heure actuelle, je travaille sur tellement de choses différentes jour après jours que je ne vois pas le besoin de changer, je travaille toujours sur quelque chose de nouveau.

Pouvez-vous vous rappeler ce qui vous a d'abord attiré dans les voitures ?

J'ai aimé les voitures dès mon plus jeune âge. À l'âge de 6 ans, je suis tombé malade d'une maladie incurable appelée « Citrofilia ». Ce fût la faute de mon père. Il a acheté une voiture « cosmique », une Citroën BX avec un tableau de bord futuriste et une suspension hydropneumatique. Au cours des années, la maladie s’est aggravée au fur et à mesure que je suis tombé amoureux de la marque. Après la BX, la XM est la première voiture sur laquelle j'ai commencé à apprendre la mécanique.

Quelle a été votre motivation pour devenir conseiller technique pour camions et mécanicien de voitures anciennes ?

Ma vie professionnelle et mon hobby ont toujours été liés à l'industrie automobile. Grâce à mon travail de conseiller clientèle pour le service MAN, j’ai une carrière professionnelle vraiment enrichissante. J'aime travailler avec les gens, et résoudre la multitude de problèmes entre l'atelier et l'utilisateur final.

Quelle est la leçon la plus importante que vous ayez apprise durant votre carrière ?

Que je travaille avec des clients ou avec des voitures, j'en apprends tous les jours. La variété des sujets que je rencontre tous les jours me surprend continuellement. La surprise nous apprend qu'il ne faut jamais oublier l'humilité.

Auriez-vous un conseil à donner à d'autres professionnels ou amateurs de voitures ?

Ne faites jamais rien sans y mettre tout votre cœur et votre force.

under-the-hood-michal


Quelles sont les tâches les plus difficiles sur le plan technique que vous rencontrez régulièrement au garage ?

Pour moi, la tâche la plus exigeante lors de la reconstruction de voitures consiste à conserver l’originalité et à obtenir les pièces nécessaires - souvent théoriquement introuvables.

Quelle est votre approche pour faire face à ces tâches ou problèmes difficiles ?

Je suis un homme pour qui rien n'est impossible ! Donc, pour moi, le plus important est de rester calme et de garder le contrôle de soi. Si vous pouvez le faire, le problème finira par se résoudre tout seul.

Quels sont, selon vous, les défis techniques que vous aurez à relever au cours des dix prochaines années ?

Mes plus grands défis pour les 10 prochaines années ? Terminer tous les projets que j'ai commencés !

Quelle est l'importance de l'enseignement technique pour la prochaine génération de techniciens et les jeunes en général ?

L'éducation de la future génération de mécaniciens est cruciale. Les compétences requises pour les réparateurs automobiles évoluent très rapidement à mesure que l'industrie change. À mon avis, le rythme du changement s'accélère, ce qui signifie que des mécaniciens bien formés et à jour seront encore plus importants.

Quel est votre moment le plus mémorable au garage et pourquoi ?

Le moment le plus mémorable pour moi est lié à la restauration d’une voiture assez récente mais très spéciale. Il s’agissait de la Citroën Xantia V6, la version ACTIVA. À ce jour, depuis 1999, il s’agit de la voiture la plus rapide au cours du test de stabilité. À la fin du projet,  la veille de la vente au client, j’ai perdu le contrôle de la voiture. J'ai fait un triple tonneau et je me suis cassé seulement deux ongles. Ce fut une grande leçon d'humilité et certainement mémorable ... Maintenant je suis plus prudent.

Enfin, quelle est la voiture de vos rêves et pourquoi ?

Ma voiture de rêve ? Chaque jour j’en ai une de différente ! Je les aime tellement et elles me fascinent tellement que chaque jour je découvre quelque chose d'intéressant sur une autre voiture. Si je pouvais, je les possèderai toutes, au moins pour un petit moment.

Partager