Sous le capot avec Dmitriy

Vivant et travaillant à Moscou, Dmitriy, 38 ans, a accumulé une riche expérience au cours de ses 17 années professionnelles. Travaillant actuellement chez VDV (ВДВ), un garage fondé par des ex-parachutistes, il nous a raconté certaines des choses intéressantes qu'il a apprises et vécues en tant que mécanicien professionnel. Ancien militaire, Dmitriy a été attiré par le métier de mécanicien, suivant l’exemple de son frère.

Pouvez-vous vous rappeler ce qui vous a d'abord attiré dans les voitures ?

Mon frère m'a appelé alors que j'étais encore dans l'armée. Nous avons passé des vacances ensemble et c'est là que j'en ai senti le besoin : « Je le veux, ce travail est fait pour moi ».

dmitriy-close-up

Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir technicien/mécanicien ?

L'idée de pouvoir comprendre une voiture, la façon dont elle fonctionne et la découverte continuelle de nouvelles choses que je ne connaissais pas auparavant. Mais je suppose que la bonne réponse doit être : c’est mon frère !

Quelle est la leçon la plus importante que vous ayez apprise durant votre carrière ?

Les voitures s’améliorent constamment à mesure que les designs changent et que les ingénieurs s'adaptent. Je me suis dit que si je ne voulais pas me faire dépasser par ces changements, je ne pouvais pas rester sans rien faire : je devais faire mon possible pour en apprendre davantage. Grâce à cette approche, j'étoffe mes connaissances au rythme des innovations des véhicules, parfois même avant celles-ci !

Auriez-vous un conseil à donner à d'autres professionnels ou amateurs de voitures ?

Soyez attentifs au moindre détail. Il est important d'avoir une vue d'ensemble au moment du diagnostic. Vous pouvez utiliser la méthode d'exception ou d'isolation pour localiser le problème. Il est important de toucher, d'écouter, voire de sentir, si nécessaire. Ce n'est qu'alors, une fois que vous aurez toutes les informations, que vous pourrez rendre un verdict, tout comme le personnage principal de la série Dr House.

Quelles sont les tâches les plus difficiles sur le plan technique que vous rencontrez régulièrement au garage ?

  1. Les vieilles voitures
  2. Les voitures anciennes

Sur les vieilles voitures, toutes les tâches sont difficiles. Les fixations et les vis ne sont pas solides, il faut essayer d'éviter de casser les goupilles ou de foirer les pas de vis. Il faut être beaucoup plus prudent, c'est un véritable défi.

Quelle est votre approche pour faire face à ces tâches ou problèmes difficiles ?

L’inventivité ! 

Quels sont, selon vous, les défis techniques que vous aurez à relever au cours des dix prochaines années ?

Je pense que la tendance à remplacer au lieu de réparer va se renforcer, ce qui est vraiment dommage. Je pense aussi que la prochaine génération n'acquerra peut-être pas les mêmes connaissances que nous, qu'elle n'acquerra pas le sens de l'ingéniosité en essayant de résoudre un problème et qu'elle se contentera d'acheter de nouvelles pièces ou voitures.

dmitriy-working

Pourquoi aimez-vous travailler avec les marques de Federal-Mogul Motorparts ?

J’utilise des pièces Goetze, Ferodo, Champion. Tout ce que je peux dire, c’est qu’elles sont montées sur des voitures dans le monde entier ! Si les constructeurs automobiles leur font confiance, c'est une excellente recommandation et il est sage de suivre leur exemple.

Quelle est votre expérience personnelle avec le programme Gourous en mécanique (Garage Gurus) ?

Je pense que c’est une très bonne idée. Peut-être que les jeunes deviennent moins techniques, car ces compétences ne sont plus aussi courantes qu'avant. Si « Gourous en mécanique » peut les aider à comprendre ce qui fonctionne et à tirer des leçons de leurs erreurs, alors je suis pour !

Quelle est l'importance de l'enseignement technique pour la prochaine génération de techniciens et les jeunes en général ?

Il semble que j'ai déjà répondu à cette question, mais je le répète : très, super, méga-important ! Ce ne sont pas seulement des compétences utiles pour réparer une voiture, mais pour la vie en général.

Quel est votre moment le plus mémorable au garage et pourquoi ?

Le remplacement d'un servofrein à dépression sur une Audi A8. J'ai dû rester allongé pendant 40 minutes sur le plancher de la voiture, mes jambes posées sur le siège du conducteur et ma tête reposant sur les pédales dans l'espace pour les pieds sous le tableau de bord. M’éclairant à l’aide d’une frontale, j'ai eu l'impression d'être dans cet espace exigu pendant une éternité. Mes amis qui passaient imaginaient des raisons les plus hilarantes les unes que les autres pour expliquer ma position.

Quels sont les outils essentiels que vous avez toujours sur vous en cas de panne de votre véhicule ?

Tous les outils. Si je ne peux pas traverser une rivière en voiture, je peux la démonter pour la faire traverser pièce par pièce. Voilà, c'est tout - tous mes outils !

Enfin, quelle est la voiture de vos rêves et pourquoi ?

Ce serait un Hummer H1. Les Américains savent construire des objets conçus pour les hommes.

Partager